CHICAGO de Rob Marshall

  
les DVD de Bernard Rapp à posséder ou à offrir en un clic avec la fnac ;-) !les DVD de Bernard Rapp à posséder ou à offrir en un clic avec la fnac ;-) ! 

Recevez chez vous ces cinephotos ;-) !

© www.cinephoto.net TM

 genre: New York New York (Distribution TFM)   Durée: 1h55  Sortie 26 février 2003


Ni Washington, ni Bagdad


  A Chicago dans les années 30, deux choses règnent en maître, le crime et le spectacle, attention le grand spectacle, le "show". En résumé on pourrait dire un seul mot d'ordre, tout doit être "spectaculaire". Ainsi Velma Kelly grande artiste de cabaret tue froidement sa soeur et son mari et va faire tout tranquillement son show. Ainsi Roxie Hart qui pour devenir une vedette elle aussi, tue son amant. Les deux finissent en prison. Là elles rencontrent la corrompue et sympathique Mama, la geôlière et l'avocat show-biz de l'époque, plus maître Collard que Jacques Vergés. En continuant à faire du spectaculaire, va t'il pouvoir les libérer?

pas d'interview mini-video  www.cinephoto.org  Oli  pas d'interview exclusive   la critique du film   pas de portrait  donnez votre avis librement sur le film et ces images sur notre forum  le site officiel pour en avoir le coeur Net  accueil / home page avec les dernieres photos de stars  www.cinephoto.net

visionnez la bande-annonce
L
a
 
b
a
n
d
e
-
a
n
n
o
n
c
e
    
les DVD à posséder ou à offrir en un clic avec la fnac ;-) !Un thriller d'une maitrise absolue: le DVD
UNE AFFAIRE
DE GOUT
 
Tire a part le 1er film de B. Rapp en DVD
TIRÉ A PART
 
 
plus de 11 000 films traites par Bernard Rapples DVD à posséder ou à offrir en un clic avec la fnac ;-) !
DICTIONNAIRE
DES FILMS
 


Critique
Vladimir Pronier pour www.cinephoto.net TM

Dans cet univers de cabaret et de show, le spectacle est à couper le souffle. L'histoire navigue sans cesse entre la réalité et le rêve. La jeune Roxie, transforme et embellit la triste et sordide réalité en un show étincelant, virevoltant et magique. Ainsi à part le début et la fin aucun spectacle n'est vrai, tout est sorti de l'imaginaire de Roxie, qui transforme le spectacle médiatique ou le spectacle de la vie en formidable spectacle de danse, de musique et de chanson.
Alors on ne sait plus très bien si on est assis à une table d'un prestigieux cabaret devant un spectacle plus vrai que nature ou si la réalité prend des allures de féerie dansante. Outre de nous interroger sur où commence la spectacle et ou s'arrête la réalité, où finit la vie et ou commence le rêve, la sublimation de la réalité, ce parti pris est aussi un ingénieux moyen de rendre hommage à l'origine de cette comédie musicale, née sur les planches. Ainsi apparaissent au coin d'une image, la machine du théâtre, les rampes de projecteurs et par des plans de coupe, le public médusé, comme nous.

Le rythme extrêmement soutenue, laisse juste le temps d'une respiration entre deux numéros où l'on a envie d'applaudir à tout rompre. Parmi les plus réussis, on signalera, la complainte des prisonnières, le numéro de ventriloque et de marionnettes (encore un bel hommage au cabaret) (là Renne Zelwegger et Richard Gere, sont sublimes), le déjà mythique Mr Cellophane, plus qu'émouvant, et tous les numéros avec Catherine-Zeta Jones parfaite de bout en bout.
Les numéros sont parfaitement exécutés, chantés et dansés. Bien que pour ce dernier point, seule Catherine Zeta-Jones danse réellement. Rene ne danse vraiment que sur le dernier morceau, et Richard Gere "e;bouge"e;. On regrettera peut-être aussi un jeu chanté trop forcé de ce dernier, qui cabotine un peu trop, alors que ces partenaires restent extrement justes.

L'histoire absolument immoral -l'innocente est pendue, les criminelles encensés et les corrompus heureux- n'épargne personne, ni les policiers, ni le spectacle, encore moins la presse, avide de sang et de sensationnel. Ainsi une belle criminelle chasse l'autre, un meurtre plus sordide en éclipse un autre.
Le film pose l'air de rien quelques questions. Qu'est on prêt à faire pour devenir célèbre? Qu'est on prêt à faire pour le rester? (Tomber enceinte, tuer?). Les stars kleenex de la real-TV devraient voir ce film et le méditer longuement. Tout y est. Le prêt-à-tout, la presse, la fin, le sensationnel.
Décidément, Chicago est un grand film. Autant dans son histoire, dans sa réalisation, dans les numéros de danse, dans l'interprétation (car Richard Gere est quand même tout à fait à son aise dans le rôle de l'avocat sans scrupule), dans le fond, dans la forme, en un mot du grand spectacle, du très grand spectacle.

Alors si vous n'avez qu'un film à voir, allez voir celui-là.

Vladimir Pronier pour www.cinephoto.net TM

Tous droits réservé / all rights reserved www.cinephoto.net TM